Le Tableau des glaires

Des glandes situées dans le col de l’utérus (cervix) produisent au cours du cycle de la glaire cervicale de qualité et d’intensité variables.

En général, une femme remarque cette production dès les jours suivant les règles. Plus tard dans le cycle, la glaire peut être qualifiée  d'«épaisse-élastique», «collante-crémeuse» et souvent de couleur blanchâtre. Plus l’ovulation se rapproche, plus sa sécrétion augmente et son apparence devient fluide et claire – presque comme du blanc d’œuf. Elle présente alors toutes les propriétés qui permettront aux spermatozoïdes d'y survivre quelques jours avant de féconder l’ovule. Après l’ovulation, la glaire cervicale s’épaissit, forme des bouchons dans le col de l’utérus et redevient impénétrable aux spermatozoïdes.

Chaque femme peut observer ce processus. Lorsque de la glaire s’écoule de l’entrée du vagin lors de la période fertile, une sensation d’humidité se fait sentir. En s’essuyant, la femme peut observer la texture de cette glaire – épaisse ou filante – et sa couleur – jaunâtre, blanchâtre ou transparente.

OutilsSnap DeusComment